Apprendre le Snowkite en Norvège

Faire partie d’un stage préparatoire à une expédition polaire en Snowkite, dans l’Hardangervidda, terrain de jeu mondial de la discipline. C’est ce qu’il m’est arrivé.

 

Un stage de snowkite de 6 jours en Norvège, à Haugastol. 

Organisé par le leader mondial des expéditions polaires destinées au grand public, Expeditions Unlimited, et entourée des plus grands noms de ce milieu: Dixie Dansercoer, Matthieu Tordeur, Rohan Freeman, Ann Daniels…

Une expérience unique, que je vais vous partager. Car vous aussi, si vous le décidez, ça peut vous arriver..!

Expeditions Unlimited 

 

Expeditions Unlimited c’est la petite sœur de Secret Planet, l’agence de voyage lyonnaise spécialisée dans les voyages d’exploration qui a créé depuis quelques années son École de l’Aventure.

L’Ecole de l’Aventure est destinée à préparer, sous forme de stages initiatiques, tous passionnés d’aventure, déterminés à partir en expéditions polaires de niveau 1 et 2. Au Groenland, au Spitzberg, en Arctique, en Antarctique… Explorer et se confronter à un milieu naturel hostile et inhabité… 

Dans mon cas, l’apprentissage du Snowkite comme assistance et moyen de déplacement lors d’une expédition polaire.

La traversée de la calotte groenlandaise du sud au nord en Snowkite, par exemple. Une expédition unique au monde, en autonomie complète, et d’une trentaine de jours. 2200 km au total ! Imaginez que l’on peut parcourir plus de 300 km par jour avec un Kite ! 

Une aventure humaine au-delà du défi physique…

Le point d’excellence d’ Expeditions Unlimited, c’est le triptyque: Expérience – Rencontre – Dépassement. 

L’Équipe 

 

Oui, l’équipe joue un rôle incroyable dans ce genre d’expéditions. Et je peux dire que durant mon stage de Snowkite d’une semaine,  j’y ai goûté!

Accompagnée des meilleurs spécialistes et recordmen du monde polaire. Une joie immense de partager cette découverte du Snowkite, un sport offrant une liberté extrême, avec des gens dont l’humilité est le principal trait de caractère, et le parcours des plus impressionnants.

Dans un milieu qui je l’avoue, m’était vraiment peu familier. 

❄️ Dixie Dansercoer, spécialiste mondial des grandes traversées polaires.

Dixie, c’est la sympathie incarnée, la simplicité et la passion avant tout ! Mais Dixie, c’est aussi l’un des guides polaires de l’IPGA (Association internationale des guides polaires) les plus réputés au monde. En 2014, il ferma le cercle en réalisant la première circumnavigation du Groenland accompagné de Eric Mc Nair Landry : 4045 km en 55 jours !

Dixie a réalisé des premières mondiales en solo et en tandem, en traversant par exemple, l’Antarctique, en 1997, avec l’explorateur Alain Hubert. Première mondiale en terme de distance parcourue, et première utilisation du Snowkite pour se déplacer dans ce type d’expéditions: 3924 km en 99 jours. Un véritable précurseur !

 Ce qui lui a valu le titre de spécialiste international des régions polaires et qui lui permet aujourd’hui d’encadrer de nombreuses expéditions en apportant sa connaissance unique des pôles qu’il a atteint de nombreuses fois.

En collaboration avec Expeditions Unlimited ou via son organisme Polar Experience.

En dehors de ses exploits, c’est son côté humain qui m’a marqué: sa gentillesse, sa patience et son humour…! Un bonheur d’apprendre à ses côtés. 

Merci encore Dixie, et j’espère vivement recroiser ta route ! 

 

❄️ Matthieu Tordeur, premier français à rallier le pôle Sud en solitaire, sans assistance et en autonomie totale.

Un aventurier, un explorateur, un vrai ! Il le dit lui-même, son rêve d’enfant était de suivre les traces de Tintin… C’est en s’en donnant les moyens et en partant dès son plus jeune âge braver l’inconnu, qu’il l’a réalisé.

Tour du monde au volant d’une 4L pour promouvoir la microfinance, 250 km parcourus dans le Sahara et un marathon en Corée du Nord, la traversée de l’océan Atlantique à la voile et de l’Europe à vélo… De la Patagonie au Pakistan, ses aventures se sont jouées dans plus de 90 pays.

Et en 2019, ce qu’on ne peut que qualifier d’exploit: il est devenu le premier français à rallier le pôle Sud en solitaire, sans assistance et en autonomie totale.

Une source d’inspiration pour une globetrotteuse comme moi… Et j’aime entendre ces mots qu’il prononce et qui sont les mêmes que ceux dictent mon existence depuis plus de 4 ans maintenant – quand on lui demande Pourquoi. 

« Parce que je veux vivre des moments de grande intensité dans ma vie, parce que je veux me sentir vivant, parce que la vie est courte, et parce que je n’ai pas peur qu’il m’arrive quelque chose, non, j’ai peur qu’il ne m’arrive rien ! »

Matthieu Tordeur snowkite Norvège  

 

❄️ Rohan Freeman, premier afro-américain à gravir les Seven Summits, les 7 montagnes les plus élevées de chacun des 7 continents.

Et un stage plus que spécial pour Rohan ! L’apprentissage du snowkite en prévision de la traversée du Groenland de 30 jours avec Dixie, et deux autres participants. Après des débuts difficiles, dans des conditions météorologiques peu clémentes… une magnifique fin concrétisant les premiers rides et remontées au vent.

Stage validé ! Encore bravo Rohan..! 

 

 

❄️ Ann Daniels, première femme à rallier les pôles Nord et Sud.

Accompagnée de deux membres The Extreme Leaders: Alan Chambers et Wayne Hoyle. Tous trois venus également en Norvège, pour apprendre le Snowkite, en préparation de futures expéditions polaires assistées de Kites.  

 

❄️ Brecht De Meulenaer, co-guide de Dixie 

Biologiste et ornithologue passionné, fasciné par le nord de l’Arctique et l’Antarctique depuis son enfance, Brecht encadre des expéditions polaires avec Dixie. Formé en tant que guide de haute montagne en Suède, il est à la tête de nombreux treks en Scandinavie et opère en tant en que guide de glacier Islande. 

Le Stage 

 

6 jours de stage. 2 jours de voyage et 4 jours sur place. Direction le plateau de l’Hardangervidda, à 4h de route d’Oslo en Norvège.

Terrain de jeu mondial du Snowkite et lieu de compétition de la célèbre Red Bull Ragnarok.

Le plus grand rassemblement de snowkiters au monde.

Cette région du globe est effectivement une destination de choix pour les explorateurs qui viennent s’entrainer aux expéditions polaires. Les conditions étant similaires à celles de l’Arctique et le vent complètement au rendez-vous! 

Une vingtaine d’ailes Ozone avec nous – de 4m à 18m : on est paré pour toutes les conditions de vent. Et l’apprentissage commence. On se familiarise avec le matériel, on prend ses marques. Evidemment c’est beaucoup plus facile lorsque l’on a déjà manié un Kite ou une aile de parapente. 

Ouverture de l’aile, décollage, atterrissage. Les bases sont là – et la sécurité est un point d’orgue sur lequel on ne transige pas ! On apprend la force de traction du vent, comment progresser en Kite en contrôlant sa vitesse et en faisant face aux conditions météorologiques qui varient d’un jour à l’autre. 

Puis le moment venu, on chausse les skis et on se lance..! Les sensations commencent à arriver… et là: c’est le gros kiff, il n’y a pas d’autres mots. 

Dans un décor splendide…

Le stage c’est environs 6 à 7h de pratique par jour, en partant vers 9h30 la matin, et en rentrant à l’auberge en fin de journée se détendre, prendre une bonne douche chaude (bien méritée), et profiter de ces moments d’échange avec le groupe dans une très bonne ambiance ! 

 

Note à l’attention de mes amis Kitesurfeurs: le Snowkite, c’est facile !

 

Si on sait aussi bien skier (ski de piste, ski de Rando, ski de fond), que faire du Kitesurf, le Snowkite n’a aucun secret pour vous, et se révèlera même assez facile !

1/ Pas de Waterstart, on part debout sur ses skis !

2/ Un décollage et atterrissage sans assistance 

Avec les ailes à caissons de Snowkite, et non des ailes à boudins de Kitesurf, on décolle et on atterrit son aile seul. Une liberté et autonomie incroyables. Même si, rappelons-le, le Snowkite comme le Kitesurf restent des sports à risque. On les pratique de préférence en groupe. Et d’autant plus, quand on part en expédition polaire assisté de Kite.

3/ Des chutes sur les fesses et ça repart !

Si on chute, ce qui arrive beaucoup plus rarement qu’en Kitesurf, une bonne maitrise du pilotage nous fait nous relever en quelques secondes. Pas de problèmes d’aile mouillée – voire retournée sous l’eau… Ouf..! 

4/ Adieu les frottements du harnais !

Avec les vêtements de neige et de grand froid, aucun frottement du au harnais, ça aussi c’est agréable ! 

5/ A nous les pentes !

Monter des pentes, une fois qu’on est à l’aise sur du plat, c’est juste le feu…  et bien évidemment LES PLAISIRS DE LA GLISSE sont 100% là !

@HaugastølNorway

Snowkite, La Liberté de la Glisse – Snowkite, Freedom of Flow…

J’en profite pour vous glisser un mot sur le très beau livre, publié par Dixie et Expeditions Unlimited, et 100% dédié au Snowkite.

D’incroyables images sur la pratique de ce sport dans les meilleurs spots du monde, et des textes et anecdotes, aussi intéressantes qu’inspirantes.

Il nous livre en effet les meilleures expériences de ceux qui ont développé au cours des trente dernières années, cette activité totalement unique, repoussant à l’infini les limites de notre planète blanche.

Des centaines de photographies achèvent de permettre à l’imagination d’embarquer dans de longs rides polaires et enneigés, à la force du vent, avec un degré de liberté quasi infini.

 

L’hébergement

 

Haugastol Norway: une « auberge – hôtel – chalet », entièrement consacrée en hiver, aux Snowkiters du monde entier, de par son emplacement idéal.

A 10min seulement du Parc National de l’Hardangervidda. 

Rappelons-le, ce dernier a 3 422 km2 de terrain ridable et le parc national de Hallingskarvet: 450 km2. Il y a de quoi s’amuser !

La route touristique nationale Hardangervidda débute juste devant l’hôtel et traverse le cœur du parc national. Soit 38 km de route où l’on peut s’arrêter n’importe où, et faire du Snowkite. Une liberté de pratique incroyable, dans des paysages que je ne peux qualifier de féériques…

@HaugastolNorway

L’équipement  

De quoi a-t-on besoin quand on part pour un stage préparatoire à une expédition polaire ?

Sûrement l’une des premières questions que l’on se pose. 

Toujours prête à partir pour de nouvelles aventures, je suis quand même plus habituée aux climats tropicaux, et goûter au monde polaire relève d’une toute autre logistique! 

Il ne suffit pas de jeter quelques T-shirts, shorts et maillots de bain dans un sac à dos… Partir en expédition polaire requiert un équipement spécifique si l’on veut que tout se passe bien.

Grande chance ai-je eu (même si cela pointe directement sur les dérèglements climatiques que nous connaissons aujourd’hui), les températures attendues de -20 degrés atteignirent tout au plus les -10 degrés.. Pour quelqu’un habitué à la chaleur, et au Kitesurf en maillot de bain, je dois avouer que ce fut un soulagement.

Bref, avec quoi part-on en Norvège, apprendre le Snowkite, dans un des endroits les plus beaux et les plus connus au monde ?

Vêtements
  • Veste imperméable, pantalon imperméable et gants polaires Gore-Tex®
  • Doudoune de montagne
  • Sous-vêtements et T-shirts techniques 
  • Veste en micro polaire, pulls en laine
  • Chaussettes fines et épaisses
  • Plusieurs bonnets 
  • Passe-montagne
Matériel de ski et Kite

Tout le matériel Kite est fourni: ailes – harnais – barres / lignes – casques.

Pour les skis, la recommandation de Dixie est de louer des skis de piste, d’une longueur de 10 cm en dessous de sa taille. Et des chaussures de ski avec le moins d’attaches possible, et de 2 pointures au dessus de la sienne.

Cela évite grandement d’avoir froid au pied, et par conséquent mal, car cela limite les points de contact et de pression.

J’étais – je l’avoue, un peu hésitante au début ! Et bien, après une semaine de pratique, j’ai vite reconnu que je n’avais jamais été aussi bien dans des chaussures de ski ! Et sans aucune gêne pour progresser avec le Kite et glisser. Merci du conseil Dixie ! 

Petit matériel
  • Bouteille Thermos ou gourde
  • Lunettes de soleil ou Masque de ski Catégorie 4
  • Crème & stick solaires
  • Batterie externe pour appareils électroniques 

Avec Expeditions Unlimited, on apprend et on se forme, encadré des meilleurs experts, autour de 3 thématiques principales:

 

La connaissance des environnements tels que le Polaire, la Haute-Altitude ou les Océans ; la maitrise des techniques telles que le Snowkite, l’Alpinisme ou le Kayak… et enfin une approche Pratique & Sécurité, autour des premiers secours, de la photographie de voyage ou encore de la médecine d’altitude. 

« Rien ne stimule l’imagination autant qu’une expédition polaire… » Dixie Dansercoer.

Ce stage de Snowkite ne se réalise qu’1 à 2 fois par an, et n’est ouvert qu’à 6 participants, alors un conseil: inscrivez-vous vite !

FLASH NEWS !!! 

Dixie lance un tout nouveau concept pour fin de 2020:

The “Lucky7!”

Les 7 derniers degrés de latitude jusqu’au Pôle Sud. 7 degrés pour 777 km avec comme challenge de le faire en 7 jours ! 

Partant alors du 83 ème degré Sud jusqu’à Mc Murdo.

N’hésitez pas à le contacter si vous êtes intéressés ! 

Stay Tuned For Life 

Pour marque-pages : Permaliens.

2 Commentaires

  1. le voyage de rêve, ça a du être malade !

    • Merci Amélie,
      Oh oui ! Une expérience forte, intense et riche en sensations et en rencontres.
      Le genre de voyages qu’on oublie pas…
      Bon courage à toi en cette période de confinement !
      Mathilde

Les commentaires sont fermés