Et si on partait dans les Pouilles à l’automne ?

La région des Pouilles attire de plus en plus de touristes en quête de Dolce Vita et de paysages pittoresques ensoleillés. Et on comprend pourquoi !

Les gens sont adorables, la nourriture est (bien évidemment) succulente – on est en Italie les amis ! Et les paysages juste spectaculaires… Bref. Dans les Pouilles : ils ont tout bon !

Excepté le fait que ce soit de notoriété publique ! Et que par conséquent, la destination est prise d’assaut d’avril à octobre, avec un pic en juillet-août. C’est pour ça, que nous avons opté, mes copines et moi-même, pour un séjour de 4 jours mi-novembre. À la conquête des Pouilles !

Un road trip de 4 jours dans les Pouilles, c’est parti 😉

4 jours c’est court ! Et dans une région à fort potentiel, ça n’a qu’un goût de trop peu.

On a donc du malheureusement faire des choix, et ne pas tout faire – une bonne excuse pour y revenir bientôt !

Mais voici déjà nos coups de cœur des Pouilles !

Véritable mosaïque de vignobles et d’oliveraies ponctués de villages aux murs blancs et de plages ensoleillées, le talon de la botte italienne ne manque pas de paysages photogéniques, et a tout pour plaire ! Vous allez voir ça.

Découverte de Bari, capitale des Pouilles

Capitale des Pouilles et l’une des plus importantes villes du sud de l’Italie, Bari allie charme du bord de mer & attrait historique.

Port de croisière majeur de la Méditerranée, cette ville universitaire est également connue pour sa vieille ville, avec ses églises, ses cours pittoresques et d’autres trésors cachés.

On y consacre au minimum une longue journée !

Et on parcourt à pied ou à vélo les ruelles de Bari Vecchia. Le centre historique vaut le détour !

On s’arrête ensuite, pour visiter la Basilique di San Nicola et la Cathédrale di San Sabino, sans oublier de faire une pause pour goûter la cuisine de rue. Dont les fameux Taralli, ces biscuits salés italiens faits maison par les mamas apuliennes !

Ca peut aussi vous intéresser..!  Un peu de magie néerlandaise avec De Bijenkorf..!

Au dîner, direction La Uascèzze qui pullule de trattoria et autres osteria. Pour la soirée, les bars du Lungomare (où l’on peut aussi admirer la Pinacoteca) font légion.

Et si vous aimez courir, faites comme moi, et levez-vous aux aurores pour un petit run sur la promenade du Lungomare 😉

Le joli village de Polignano a Mare

Mon coup de cœur du voyage ! A seulement 40min de Bari.

Perchée sur des hautes falaises de calcaire, la couleur bleue transparente de la mer Adriatique à cet endroit a fait la renommée de Polignano a Mare.

C’est toute la ville qui regorge de trésors. Les maisons blanches et les étroites ruelles rappellent son origine grecque. Et ce sont surtout les grottes naturelles creusées par les vagues qui donnent à la cité son caractère unique.

On en dénombre 80 ! Malheureusement, on ne peut pas accéder à toutes. Il est toutefois possible de les découvrir lors d’une excursion en bateau. Quelques-unes, comme la Grotta Pallezzese, sont accessibles par des escaliers étroits taillés dans la roche.

De plus, son centre historique tout blanc tombant à pic sur la mer est l’un des plus photogéniques de la côte avec ses terrasses panoramiques en surplomb de l’Adriatique.

Passé l’enchantement, il ne faut pas hésiter à lui tourner le dos pour se perdre dans la Terra di Bari, où tout n’est qu’oliviers millénaires, chants des cigales, cyprès et murets en pierres sèches. Un petit paradis…

De Monopoli à Otsuni

L’envie est forte de se perdre dans le dédale animé de Monopoli ! Entre ses innombrables églises, et ruelles typiques. C’est un plaisir d’y déambuler !

Enfin, on poursuit notre route en direction de la “ville blanche” d’Ostuni. Située à l’intérieur des terres. En fin de journée, la lumière est magnifique et si vous êtes chanceux, vous aurez droit au coucher du soleil. A noter que mi-novembre, le soleil se couche à 16h30 !

Ca peut aussi vous intéresser..!  Orelle- Les 3 Vallées : le meilleur du ski dans une ambiance village !

On découvre sa cathédrale, on se promène dans ses jolies rues, et on s’arrête sur une place siroter un Spritz ou un énième Latte Macchiato..! Comme j’aime ce pays.

Les Trulli d’Alberobello

Située dans la vallée d’Itria, Alberobello est LA capitale des trulli ! Ces maisons circulaires blanches en pierres sèches recouvertes de chaux et surmontées d’un toit conique. 

Quand on parle des Pouilles, on pense forcément aux trulli et, quand on parle des trulli, on pense forcément à cette petite ville !

Inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1996, Alberobello a conservé son cachet typique à découvrir depuis les hauteurs, dans ses ruelles animées ou à l’intérieur des habitations.

Facile de profiter de son atmosphère détendue. Et on se promène les yeux en l’air pour ne rien manquer des toits coniques ! La magie qui se niche au creux des ruelles en fait un incontournable de la région !

Lecce & Brindisi, le sud des Pouilles

Surnommée la « Florence du sud », Lecce est l’exemple même du baroque et de l’élégance.

Monuments, palais, églises, tout est construit avec la pierre de Lecce. Il s’agit d’un calcaire très tendre que l’on peut sculpter avec beaucoup de détails.

Cela apporte immédiatement une impression de richesse et d’harmonie, qu’on ressent dès qu’on pénètre dans la ville par la Porta Napoli.

À ne pas manquer : la Piazza del Duomo, ni les nombreux édifices qui l’entourent. Tels que le Duomo de Lecce, le Campanile et le Palais du Séminaire.

En pleine cœur du centre-ville, c’est l’amphithéâtre romain près de la place Sant’Oronzo qu’il faut prendre le temps d’apprécier.

Par la suite, on se dirige plus au sud à Brindisi. Une ville trop souvent réduite à sa fonction de ville de transit. Effectivement, c’est de là qu’on prendra notre vol retour pour Paris le lendemain.

Ca peut aussi vous intéresser..!  Mes incontournables pour kiffer votre été à Minorque...loin des touristes!

Et c’est dommage ! C’est oublier que cette vieille cité portuaire compte un patrimoine injustement méconnu. Ses environs, que nous n’avons pas eu le temps de visiter possèdent de magnifiques plages de Torre Guaceto à l’intrigante Oria, promettant de belles échappées.

En ce qui nous concerne, nous y avons passé une superbe dernière soirée dans le port. Suivie d’un apéro / digestif local, chez nos adorables hôtes.

Matera, la ville du dernier James Bond

Un petit regret de ne pas nous être arrêtées à Matera. Ce sera clairement pour une autre fois !

Réputée pour ses habitations troglodytiques appelées sassi, Matera a le titre de Capitale européenne de la culture en 2019. C’est l’une des plus vieilles citées du monde, les cavités naturelles du plateau des Murges servent d’abris aux hommes depuis le paléolithique. On dénombre aujourd’hui près de 3000 grottes habitables !

Par la suite, évacuées sur décision du gouvernement, les sassi ont connu l’abandon jusque dans les années 80, date à laquelle, on lança un vaste programme de restauration et de préservation.

Tout comme Alberobello, Matera est maintenant classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Et, les fans de James Bond l’auront vu, Matera apparaît dans le dernier volet de la Saga.


Quelques adresses qui nous ont marqué…

  • Casa San Giacomo à Ostuni : une très jolie adresse dans une cave en pierre, au cœur d’Ostuni. Belle carte de produits locaux et cuisinés généreusement, délicieux vins de la région, service impeccable. De quoi passer une merveilleuse soirée !
  • La Nassa à Brindisi : restaurant dans le port, spécialisé dans les pizzas au feu de bois, et poissons grillés du jour. Un délice et un excellent rapport qualité / prix.

Envie de plus d’idées d’itinéraires en Italie ? Retrouvez mon Road Trip en Sicile 😉

Stay Tuned For Life

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés