Les 10 commandements de l’Île des Pins : Embarquement pour le Paradis.

ile des pins

Définition du Paradis : Jardin d’Eden ; lieu, séjour, état délicieux et enchanteur. A peu près ce que l’on ressent, une fois passées les 17 petites minutes de vol, qui nous emmènent de Nouméa à l’Ile des Pins. Se retrouvant au bout du monde, seul, dans un lieu où la Nature laisse exprimer sa beauté et sa grandeur, et est au coeur de ce qu’on appelle L’Exception.

6 mois de tour du monde, des années de voyage, je n’avais encore jamais vu ça : l’ile et son magnifique lagon turquoise constituent un véritable joyau du Pacifique. Un joyau auquel peu d’entre nous ont accès… et qu’une fois ce dernier obtenu, nous nous devons de respecter.

Du haut de ses milliers de pins colonaires endémiques, qui lui confèrent des couleurs et un visage particuliers, l’Île des Pins invite à la contemplation, la méditation et une connexion directe avec un environnement naturel unique au monde.

Retour sur ce paradis tropical, nimbé d’une aura de mystère, en 10 commandements…

1er Commandement : Sur l’Atoll de Nokanhui, tu te rendras.

Aux limites de la tribu de Vao, s’étend le seul atoll de l’île : NOKANHUI. On n’en croit pas ses yeux tant le spectacle est éblouissant. Cette bande de sable qui languit « là où le sable flotte », encerclée d’eaux turquoise transparentes. Ces images impriment la rétine à jamais.

Pour s’y rendre, rien de plus facile, plusieurs compagnies de bateaux proposent leurs services sur une journée d’exploration nautique, une véritable journée à la découverte des trésors du lagon de l’île, où l’on enchaîne des escales sur deux ou trois îlots : l’Îlot Brosse, l’Îlot Moro, l’Îlot Koutomo, l’Îlot Koteumeureu ; l’Atoll de Nokanhui ; et des arrêts au milieu des récifs coralliens, pour y admirer des requins pointes blanches, des poissons, et autres bénitiers multicolores, équipé du désormais incontournable trio PMT : palmes, masque, tuba. Et là, il n’y a juste qu’à apprécier.

Informations Bateaux Île des Pins : Mana Nautique.

2ème Commandement : Sur une Pirogue et à destination de la Piscine Naturelle de la Baie d’Oro, tu embarqueras.

Cela fait partie des incontournables de l’île. La Piscine Naturelle de corail de la Baie d’Oro, son eau translucide, et sa plage de sa blanc, qui forment un cadre idyllique pour nager au milieu d’une foule de poissons colorés pris au piège par la marée. (Le PMT sera de nouveau de rigueur !)

Elle se gagne après une marche de 45 minutes à travers une forêt dense d’impressionnants pins colonaires, lieu d’arrivée de la Pirogue. Gare aux moustiques dans cette zone assez humide !

Comptez deux heures de balade en pirogue depuis la Baie de Kuto jusqu’à celle d’Upi. La traversée le long des côtes sud de l’île, à bord d’une pirogue à voile mélanésienne – imaginez le décor de carte postale ! offre une alternance de végétation luxuriante, et de rochers coralliens qui perlent les eaux turquoise de la baie. Une baie d’Along miniature ! Oui… Quand je vous disais, que l’on embarquait pour le paradis…

A réserver depuis son hôtel ou gîte. C’est parti pour ce qu’on a envie d’appeler « Une journée de rêve » tout simplement !

3ème Commandement : Avec des raies Manta, des dauphins, des poissons de toutes les couleurs – mais aussi avec des tricots rayés, tu nageras.

Pour aller un peu plus loin, il faut effectivement savoir qu’en 2008, 15 000 des 24 000 km2 du lagon calédonien ont été inscrits sur la prestigieuse liste du patrimoine mondial de l’Unesco. L’impact de cette reconnaissance a engendré une veille quotidienne de la préservation et la mise en valeur de ce patrimoine vivant inestimable.

Parmi les 6 zones classées, la zone du Grand Lagon Sud autour de l’île des Pins. Qui compte de nombreux îlots coralliens cités précédemment, faisant l’objet d’excursions de plongée, par leurs merveilles endémiques et leur faune marine locale.

Au moins 4 000 espèces de crustacés, 2 150 espèces de mollusques, 1 965 espèces de poissons, et 454 espèces de végétaux marins sont recensés dans le plus vaste lagon qui soit, à l’abri de la seconde plus longue barrière de corail au monde (1 600 kms).

On y rencontre nombre d’espèces animales et végétales qui s’épanouissent dans ces eaux paradisiaques, et que l’on est plus que ravi de côtoyer : raies manta noires, dauphins (une douzaine d’espèces fréquentent les parages !), tortues marines, mais également la star de l’île : le tricot rayé ! Ce serpent populaire, connu pour ses rayures blanches et noires, qui se réchauffe sur les rochers entre deux parties de pêche ; il ne se mouille en effet que pour attraper de quoi se nourrir.

Bref, des instants magiques.

Plus d’informations sur la flore et la faune calédoniennes ICI.

 

4ème Commandement : Du Bougnat, ta quête tu feras, et d’autres produits locaux, tu te régaleras.

Le Bougnat ! Le plat cité comme référence gastronomique Kanak, à base de poisson (ou poulet), légumes racine et lait de coco, que l’on cuit selon des rites ancestraux, sous la terre. Pas toujours facile d’en trouver – du moins des originaux, tant la préparation est longue, et nécessite du temps. Mais il y aura toujours une grand-mère, une tante ou une cousine de l’île pour vous le préparer..!

5ème Commandement : A la rencontre des Kanaks tu iras, et leur gentillesse, tu découvriras.

Et c’est peu dire ! Toujours prêts à rendre service – comme par exemple, dans la pratique de l’auto-stop, ou « du pouce » – ainsi qu’ils le disent. Pratique plus que répandue sur l’île. Prêts à monter à l’arrière d’un pick-up ?!

6ème Commandement : Au Méridien de la Baie d’Oro, tu t’arrêteras ; un massage, un cocktail et/ou plus tu t’offriras.

Le plus bel hôtel de l’île. Situé le long d’un magnifique lagon de la baie d’Oro, avec accès direct à la plage, piscine à débordement, jardins tropicaux et SPA de jour… C’est un petit havre de paix, accompagné de tout le luxe que l’on peut souhaiter. Alors, on y va pour prendre un verre, diner au restaurant La Pirogue, ou s’offrir une petite escapade romantique dans la très prisée baie d’Oro.

Plus d’informations sur Le Méridien Île des Pins.

7ème Commandement : La Baie de Kuto, et de Kanuméra, tu exploreras.

Ces deux baies, séparées par une presqu’île rocheuse taboue – certains l’appellent la Roche Sacrée quand d’autres la nomme Maudite, sont tout simplement sublimes. Autant de plages de sable blanc bordées de cocotiers et de pins colonaires, qui invitent à la détente et la baignade.

Et c’est pourquoi vous y trouverez de nombreux logements, cachés par la végétation, qui pour la plupart, offre des bungalows … les pieds dans l’eau !

Hôtel du Kou-Bugny, L’Ouré Tera, ou encore les gîtes Nataïwatch, et Kuberka.

8ème Commandement : Les 17 minutes de vol, tu admireras.

Plutôt rapide pour se rendre sur l’île depuis Nouméa ! Avec la compagnie Air Calédonie, de nombreux vols sont proposés chaque jour, depuis l’aérodrome de Magenta, dans Nouméa. Et là, choisissez directement un hublot, le vol est – pardonnez moi l’expression, à tomber ! En commençant par une vue sur la capitale, puis sur la barrière de corail et le Lagon, et enfin sur la belle île des Pins, et sa nature verdoyante foisonnante.

9ème Commandement : A Vao, son marché, son église, tu déambuleras.

Mercredi et Samedi de 6h à 11h, c’est une belle occasion pour aller à la rencontre des habitants, et découvrir les produits artisanaux et gastronomiques locaux, dans une ambiance colorée de marché.

10ème Commandement : Et le coeur rempli de joie, tu reviendras.

Stay Tuned For Life

 

Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 Commentaires

  1. Ah, j’ai fait tout ça sauf le 6 🙂 et c’était super !

    • Tu avais du faire un super voyage Stéphanie ! Il n’y a plus qu’à revenir pour compléter avec Le Meridien 😉 Bises !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *