Comment rendre l’Ayurveda accessible chez soi en 5 pratiques?

Même si faire une cure ayurvédique en Inde semble être le point de départ de la rencontre avec cette science millénaire, on peut aussi appliquer certains préceptes pour pratiquer l’Ayurveda chez soi. Et bénéficier de tous ses bienfaits : anti-inflammatoires, anti-stress et énergisants.

Aujourd’hui, je vous dis comment l’on peut rendre l’Ayurveda accessible chez soi !

Et en faire un véritable art de vivre, au quotidien.

L’Ayurveda, c’est cette médecine bien-être, autant préventive que curative qui nous vient de l’Inde – du Kerala précisément, et qui est à l’origine de toutes les médecines du monde.

Alors que la médecine occidentale morcelle le corps et cible les maux et symptômes, l’Ayurveda appréhende l’individu dans son ensemble, comme une unité Corps – Âme – Esprit.

« Une personne est considérée en bonne santé lorsque sa physionomie est en équilibre, sa capacité de digestion et son métabolisme fonctionnent bien, ses tissus et ses fonctions d’excrétion sont normaux et son esprit ainsi que tous ses sens se trouvent dans un état de bonheur profond et constant ».

Écrit Sushruta, grand médecin ayurvédique, plus de 1000 ans avec J.C.

Le principe de base de cette approche holistique ?

Chaque être vivant est constitué des 5 éléments fondamentaux : la Terre, l’Eau, le Feu, l’Air et l’Éther, qui s’expriment en 3 forces vitales.

Les 3 doshas : Vata, Pitta, Kapha.

La bonne santé dépend de l’équilibre entre les doshas. Pour le préserver ou le retrouver, l’Ayurveda possède un arsenal de traitements : préparations médicamenteuses à base de plantes et d’herbes, massages à l’huile Abhyanga, et soins stimulants et détoxifiants. Mais elle prône aussi la pratique régulière si ce n’est quotidienne du yoga et de la méditation et recommande une alimentation végétarienne.

L’Ayurveda chez soi

Faire de l’Ayurveda, un art de vivre au quotidien. Pour atteindre un équilibre physique, mental, émotionnel et spirituel, les thérapeutes et médecins ayurvédiques ont mis en place des outils (diététique, yoga, méditation…) plus que jamais utiles aujourd’hui.

Voici donc quelques conseils, quelques pistes pour obtenir tous les bienfaits et bénéfices de cette médecine holistique traditionnelle, chez soi. Et instaurer de nouvelles habitudes saines, sur le long terme.

1. Modifier son alimentation

C’est bien connu, notre alimentation influe directement sur notre santé. Sur notre santé physique et notre santé mentale. Les liens entre microbiote et cerveau sont avérés depuis maintenant de nombreuses années.

Ca peut aussi vous intéresser..!  Yogamour Paris : J'ai testé le Yoga en Bulle Immersive, un concept insolite !

C’est en apportant à notre corps ce dont il a besoin, qu’il fonctionnera le mieux. Et une chose que j’ai appris durant ma cure ayurvédique au Kairala Ayurvedic Healing Village en Inde, c’est ce qui est bon pour quelqu’un ne l’est pas forcément pour autrui. D’où l’importance de se connaître. Connaître son propre fonctionnement, pour identifier ses propres besoins et être en mesure d’y répondre.

D’où également l’importance, dans une démarche ayurvédique, d’établir un diagnostic et un suivi avec un thérapeute ou un médecin ayurvédique.

Il existe cependant quelques règles que l’on peut appliquer à soi, chez soi, et dont nous pouvons très rapidement apprécier les bienfaits.

  • manger plus de légumes et si possible de légumes bio, pour éviter l’ingestion de pesticides.
  • limiter les protéines animales – sources de toxines et de fatigue. On les remplace par des protéines végétales : légumineuses. La bonne association ? Lentilles + riz complet, par exemple.
  • miser sur un petit déjeuner énergétique en commençant par un verre d’eau chaude, des fruits puis des céréales complètes et si besoin des protéines. Les graines germées, et noix sont recommandées !
  • ajouter des épices ! Le Cœur de l’Inde… comme disent les indiens. Elles facilitent la digestion et ont un fort pouvoir anti-inflammatoire. On pense aussi à limiter le sel. Les épices se suffisent à elles-mêmes pour parfumer les plats ! Et c’est beaucoup plus fun 😉
  • ne pas hésiter à ajouter de la noix de coco râpée à ses salades mais aussi à la cuisson de ses légumes (à la kéralaise !). Elle est riche en fibres, magnésium, sélénium, cuivre et manganèse.
  • limiter les stimulants que sont le café, le thé, l’alcool mais aussi les boissons pétillantes. L’Ayurveda préconise des jus chauds citron-gingembre ou des infusions maison aux graines de cumin, coriandre et morceaux de gingembre.
  • éviter de boire froid ! Il est recommandé de boire à température ambiante – si ce n’est chaud !
  • attendre 3h entre 2 repas au minimum !
  • ne pas terminer son repas par un fruit. Pour que la digestion soit fluide, il est recommandé de les manger en entrée ou les consommer hors des repas, en encas pour le goûter par exemple.

2. Modifier son rythme pour adopter les règles de l’Ayurveda chez soi

  • se lever (si possible) avant le soleil pour être en phase avec l’énergie montante de la journée.
  • commencer par un verre d’eau chaude infusée de gingembre, d’une rondelle de citron et de graines de cumin, de coriandre ou de clou de girofle.
  • positiver ! Alternative à la méditation pour les plus réfractaires, on peut déjà répéter certaines affirmations. 3x à haute voix, 3x sur un ton plus bas, 3x en chuchotant et 3x dans votre tête. Par exemple : « Je m’aime inconditionnellement. J’aime qui je suis. Je ne me laisse pas guider par la peur. J’ai de la gratitude pour tout ce qui est bon dans la vie« .
  • ne pas filer tout de suite sous la douche. Dans la tradition ayurvédique, on se masse avant la douche bien chaude (mais pas brûlante !) pour éliminer les toxines. On peut ainsi effectuer des lissages énergiques des extrémités vers le cœur et profiter des bienfaits pendant une petite demi-heure avant de se laver.
  • manger tôt le soir, vers 19h, en évitant les crudités. On privilégie les bouillons de légumes, assaisonnés de curcuma, et de poivre pour l’effet anti-inflammatoire. Choisir des légumes de saison est primordial. En Ayurveda, il est important d’être en harmonie avec la nature.
  • masser l’intérieur de ses narines avec une huile ayurvédique avant de se coucher. En Inde, le Nasyam fait partie de la détox. On se concentre sur sa respiration et on se laisse gagner par le calme.
Ca peut aussi vous intéresser..!  Faire une cure ayurvédique en Inde: je vous dis pourquoi l'Ayurveda doit entrer dans votre vie!

3. Bouger son corps

On ne le dira jamais assez : le sport ou l’activité physique, c’est la vie 😇

Il est primordial de mettre son corps en mouvement. C’est la clé de la santé. Et ce tous les jours !

La pratique quotidienne du yoga est un must do en Ayurveda.

On réveille son corps le matin, par des salutations au soleil rythmées par une bonne respiration. Si on souhaite cibler le système digestif, on peut y ajouter des torsions. Allongé sur le dos, genoux repliés, bras en croix, on laisse tomber nos genoux vers la gauche et la tête à droite. On maintient la position 1min et on recommence de l’autre côté.

La marche (au moins 1/2h par jour) ou la natation sont recommandées, voire indispensables !

4. Masser son corps

Le massage, ou l’auto-massage avec des huiles préparées selon le savoir faire ayurvédique est une des clés du bien-être. Comme les thérapeutes en Inde, on fait chauffer son huile avant de l’appliquer sur sa peau. Cela favorise la décontraction musculaire et la diffusion des principes actifs.

5. Travailler ses relations personnelles et professionnelles

On choisit, on se choisit des gens et des relations qui nous font du bien ! On appelle cela le bien-être social. Un entourage sain est la clé d’un équilibre et d’une bonne santé mentale.

Selon l’Ayurveda, les sentiments négatifs sont des toxines émotionnelles. S’ils ne sont pas expulsés du corps dans un délai donné, ils peuvent donner lieu à des troubles mentaux chroniques tels que la névrose d’angoisse, la dépression, etc.

Ca peut aussi vous intéresser..!  Les 7 bienfaits Santé et Beauté de l'Ayurveda au quotidien

S’ils sont ignorés, ils peuvent se transformer en troubles mentaux permanents tels que Unmada (« état d’esprit déraisonnable et irrationnel ») ou Apasmara (« épilepsie »).

Les principes de Sadvritta et d’Acharya Rasayana énoncés dans l’Ayurveda soulignent l’importance des facteurs socioculturels dans le maintien de la santé mentale et sociale.
Un équilibre stable et harmonieux entre l’homme et son environnement est nécessaire pour réduire la vulnérabilité de l’homme aux troubles mentaux et aux maladies physiques et lui permettre de mener une vie plus productive et plus satisfaisante.

L’Ayurveda, véritable médecine traditionnelle indienne, promet de retrouver équilibre et bien-être, depuis plus de 5000 ans. Et si on s’y mettait tous ?

Et pour celles et ceux qui cherchent un centre ayurvédique en Inde pour faire une cure de qualité, selon les préceptes d’origine, je vous recommande Kairali, the Ayurvedic Healing Village, à Palakkad dans le Kerala.

En raison de son climat tropical et de sa végétation luxuriante, source infinie d’herbes et plantes médicinales), le Kerala, dans l’Inde du Sud, est le lieu privilégié des cures ayurvédiques.

On y croise une clientèle venue du monde entier vérifier cette promesse de détox sans souffrance. Une cure ayurvédique permet de soigner ses maux, de retrouver l’équilibre Corps – Âme – Esprit et de se faire cocooner dans un environnement ultra zen tout en profitant de la chaleur et de l’exotisme des lieux. L’équation bien-être idéale pour adopter de nouvelles habitudes saines à long terme.

Stay Tuned For Life

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés