Inauguration du Printemps à la Table du Lancaster 2*

3108-2013-galerie-photos-du-restaurant-photo-background02-fr

Le ton est donné, le Printemps est arrivé, et à La Table du Lancaster, deux étoiles au Guide Michelin, il est célébré.

Si c’est le bleu que nous souhaitons au dessus de nos têtes, c’est bien le vert que nous sert Julien Roucheteau dans l’assiette, à coups d’asperges vertes croquantes, de pousses d’ail des ours réduites en crème, ou encore de cresson montée en mousse. Du frais de saison, du savoureux, bref : un plaisir de tous les sens, pour accompagner les délicats produits sélectionnés et travaillés par notre chef.

Outre le cadre merveilleusement sympathique et accueillant, de ce restaurant : décoration épurée mais non dénuée de chaleur, salle baignée de lumière par la clarté du jour que la terrasse concomitante offre à l’ensemble, arts de la table recherchés avec goût. On s’y sent tout simplement bien. Et le service se fait présent et discret en même temps.

On se délecte des mets du jeune Julien Roucheteau, arrivé il y a deux ans et à l’origine de cette seconde étoile. Cuisine légère, mais en quantité, de saison mais variée, soignée mais sans prétention : il a tout bon.

Après quelques mises en bouche, et une entrée à la légèreté appréciée : « Mousse de cresson, sur gelée de radis rose, avec éclats de noisettes », la révélation de mon déjeuner : des « Cuisses de grenouilles sautées, acidulé de concombre épineux à l’ail des ours ».

Quand un chef  vous surprend en vous servant des goûts méconnus dont la magie opère immédiatement, la satisfaction est totale. Ce plat est très honnêtement incroyable. Comment décrire l’effet que procure l’association de la chaire des grenouilles juste poêlées,  de la crème d’ail des ours dans lesquelles on les trempe, et du croquant du minuscule concombre, que l’on ajoute en bouche. C’est suave, c’est long, ça vous emporte. Merci Chef, pour ce grand moment !

Ca peut aussi vous intéresser..!  Un peu de magie néerlandaise avec De Bijenkorf..!

On oublie tous les a-priori que l’on peut éprouver à l’égard des grenouilles : elles se révèlent ici source de plaisir.

S’en suit un « Saint-Pierre aux asperges vertes de Provence, bergamote et thé noir » : belle cuisson, de saison, bref ; là encore, Julien Roucheteau nous emmène dans son univers culinaire : une cuisine de produits, et de produits uniquement.

La carte des desserts se veut également audacieuse avec des associations peu communes, mais impeccablement maîtrisées : « Fraîcheur de mangue pimentée de curry, groseille » ou encore « Carré croustillant de fleur en chocolat, crème glacée à la vanille ».

Avec un palette gustative surprenante, le Chef signe une cuisine créative et délicate, à La Table du Lancaster.

Je rajouterai une mention spéciale aux pains accompagnant les mets : aux olives, au citron, aux graines, ou encore traditionnel, la variété est là.

La Table du Lancaster
7 rue de Berri 75008
Du lundi au vendredi de 12h30 à 14h00 et de 19h30 à 22h00 (fermeture le samedi et le dimanche).

Stay Tuned For Life

3108-2013-galerie-photos-de-l-hotel-photo-background04-fr FullSizeRender FullSizeRender (3) FullSizeRender (2) FullSizeRender (4) FullSizeRender (5) FullSizeRender (6) FullSizeRender (7) 3108-2013-galerie-photos-du-restaurant-photo-background02-fr

 

 

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés